Nouvelles

Effets sur le cerveau: des millions de bébés souffrent d'une pollution atmosphérique massive

Effets sur le cerveau: des millions de bébés souffrent d'une pollution atmosphérique massive


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

17 millions de bébés dans le monde respirent un air extrêmement sale

Selon un rapport de l'UNICEF, l'organisation des Nations Unies pour l'aide à l'enfance, environ 17 millions de bébés dans le monde vivent dans des zones où la pollution atmosphérique est massive. Les polluants inhalés endommagent non seulement les poumons des enfants, mais ont également des effets négatifs sur le cerveau.

Pollution atmosphérique élevée, en particulier dans certaines régions d'Asie

Dans le monde, près de 17 millions de bébés de moins d'un an vivent dans des régions où la pollution de l'air est au moins six fois plus élevée que les normes internationales. C'est ce qui ressort du nouveau rapport "Danger dans l'air: Comment la pollution de l'air peut affecter le développement du cerveau chez les jeunes enfants" par l'UNICEF. Plus des trois quarts de ces jeunes enfants - 12,2 millions - vivent en Asie du Sud et 4,3 millions en Asie de l'Est et dans la région du Pacifique.

La pollution par les poussières fines met en danger la santé

La pollution atmosphérique est généralement associée à un risque sanitaire élevé.

On sait que les minuscules particules de poussière inhalées endommagent les poumons et augmentent considérablement le risque de cancer, de maladies respiratoires et cardiovasculaires.

Diverses études ont montré que des niveaux élevés de particules augmentent considérablement le risque d'événements cardio-vasculaires tels que des crises cardiaques ou des accidents vasculaires cérébraux.

Comme l'a montré le rapport de l'UNICEF, les particules inhalées chez les bébés peuvent également endommager les tissus cérébraux et affecter le développement cognitif.

Dommages à long terme

"Ces polluants mettent non seulement en danger le développement des poumons des bébés, ils peuvent également causer des dommages à long terme à leur cerveau - et donc à leur avenir", a déclaré le directeur de l'UNICEF Anthony Lake dans un message.

Comme l'écrivent les experts, «les particules ultrafines sont si petites qu'elles peuvent pénétrer dans la circulation sanguine, migrer vers le cerveau et endommager la barrière hémato-encéphalique, ce qui peut entraîner une inflammation».

Certaines particules peuvent également pénétrer dans l'organisme via l'intestin et provoquer des maladies neurodégénératives.

Et d'autres types, comme les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), peuvent, selon l'UNICEF, «endommager des zones du cerveau qui sont importantes pour la communication neuronale, base de l'apprentissage et du développement des enfants».

Le cerveau d'un petit enfant est particulièrement à risque

«Le cerveau d'un petit enfant est particulièrement à risque car il peut être endommagé par une dose plus faible de produits chimiques toxiques par rapport à un cerveau adulte», écrivent les experts.

Et: "Les enfants sont également très sensibles à la pollution de l'air parce qu'ils respirent plus vite et parce que leurs défenses physiques et leur système immunitaire ne sont pas complètement développés."

Par-dessus tout, l'UNICEF a appelé les pays les plus durement touchés à agir avec plus d'engagement en matière de pollution atmosphérique.

"Aucun enfant ne doit respirer un air dangereusement pollué - et aucune société ne peut se permettre d'ignorer la pollution atmosphérique", a déclaré Lake. (un d)

Informations sur l'auteur et la source



Vidéo: Pollution de lair, de quoi parle-t-on? Le tour de la question (Juin 2022).


Commentaires:

  1. Wiellaby

    Je crois que vous vous trompez. Je suis sûr. Je propose d'en discuter.

  2. Bratilar

    Félicitations, ça va avoir une super idée juste en passant

  3. Iasion

    En effet ?

  4. German

    réflexion très intéressante

  5. Mabei

    Ne pas dépenser de mots superflus.

  6. Senusnet

    C'est dommage que je ne puisse pas parler maintenant - très occupé. Osvobozhus - nécessairement leurs observations.

  7. Doujin

    Je vous suggère d'aller sur le site, qui contient beaucoup d'informations sur cette question.

  8. Aelfric

    Félicitations, quels sont les bons mots ... grande pensée

  9. Alhmanic

    Mais comment le paraphraser ?



Écrire un message